Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 18:49

 

« S’ouvrir » à l’international !...

 

 

          En quoi « S’ouvrir » à l’international, serait « la jouissance » suprême pour ces gens là ?

 

            Voilà bien le phantasme de gens qui fréquentaient (du reste, peut-être parfois à tort) nos loges.

« S’ouvrir » à l’international, ça c’est la récompense, le but ultime pour ceux qui n’ont pas compris en quoi la Maçonnerie est, par essence, d’elle-même, universelle.

 

          « Obtenir la reconnaissance » et « Nous appartenons à un ordre » sont les deux vaches sacrées de ces gens là !

 

          Il s’est dit, à peu prés, tout et n’importe quoi, pour justifier ces deux expressions. Le plus courant :

 

          « La reconnaissance est indispensable, sinon on n’est pas ouvert à l’international ! »

« L’ordre est au dessus de nous !, On fait partie d’un Ordre ! Il faut obéir à ceux qui représentent l’Ordre »

 

Si une tentative était faite pour leur expliquer ce qu’était l’ordre maçonnique et qu’il n’avait rien à voir avec les « systèmes » hiérarchiques amoureusement bricolés, ici et là, ils ont toujours cette réponse magnifique : « Nous ne sommes pas au GO ». Cette expression, totalement absurde, était pourtant, souvent employée par ces gens là,  pour justifier l’inexplicable !

 

Pendant de trop nombreuses décennies, nous avons assisté à un triste spectacle présenté par des personnes, sans aucun doute, très importantes, vu la richesse des décors dont ils s’étaient affublés. Ils nous assénaient en permanence ces deux dogmes, il faut s’ouvrir à l’international, il faut obéir à l’ordre et nous, braves « pommes », on les croyait et on obéissait bêtement, leur faisant totale confiance par ignorance des bases mêmes de notre belle institution.

 

Pour les frères qui ont la chance d’aller à l’étranger, ils sont en général très bien accueillis et ce, quelle que soit l’origine de leur obédience. Les vrais frères se reconnaissent facilement pour tels, par contre et c’est bien là l’énorme problème, les « bigs chefs » ne sont pas invités aux grands messes, où il faut se montrer, comme dans les défilés de mode pour faire partie du show bizz, des gens connus. Vous n’avez pas été sans remarquer qu’à un certain niveau hiérarchique atteint, la discrétion n’est surtout plus de mise.

 

Je dois dire que, sans doute due à une « crasse » ignorance, je n’ai jamais bien compris l’utilité de ces « grands raouts » pour le commun des frères.

A quoi bien cela peut-il servir dans la vie de nos loges ?

Je n’en n’ai jamais bien saisi l’importance, si ce n’est dans un but de partager une franche et solide fraternité, mais pour cela il n’y a pas besoin de tout ce « tralala » (est-ce que d’autres intérêts moins avouables seraient en jeu ?).  Sans doute, c’est extrêmement important pour la réalisation spirituelle de certains de nos frères ; il leur faut cotiser grassement pour avoir l’immense honneur  de voir voyager leurs représentants plus ou moins autoproclamés.

C’est quand même cher payé pour une aussi petite satisfaction d’egos !

 

C’est amusant de voir, comme ils font très facilement, don de leur personne pour nous représenter ; quand cela est arrivé, ils ne lâchent plus le manche (même s’ils ont affirmé que c’était temporaire), par pur esprit de dévouement certainement. Je suis toujours triste quand je vois des frères, oublier leurs engagements passés et qui se laissent si facilement « brûler les ailes » à cet exercice.

 

Au début de notre saine « révolution » il y avait beaucoup de frères qui affirmaient que « plus jamais cela » ; on a vu, par la suite, la profondeur de leurs engagements, un « bol de lentilles » a suffi pour les retourner totalement. Une petite promo, une petite responsabilité et on accepte avec enthousiasme ce qu’on dénoncait hier, avec force et vigueur !

 

Après ces tristes constats, on ne peut qu’encore plus, se réjouir qu’une partie, non négligeable de frères aient décidé de s’affranchir de toutes ces dérives et redécouvrent avec joie et bonheur, la richesse de l’éducation maçonnique une fois débarrassée de ses « scories ».

 

Pour nous, notre seul désir est de s’ouvrir à la fraternité universelle, de pouvoir fréquenter qui bon nous semble ; les critères que nous exigeons sont sans doute trop exigeants pour certains, nous souhaitons fréquenter des Maçons.

 

C’est bien pourquoi :

 

Bienvenue à l’O.F.U. mes Frères !

 

 

guinguingoin

 

P.S. : Les Loges Libres et Souveraines qui désirent récupérer les statuts et le Règlement Intérieur de l’O.F.U. peuvent le faire par l’intermédiaire de ce blog en cliquant sur  « contact », placé sur la présentation, en haut à droite ; il faut simplement penser à laisser vos coordonnées pour que l’on puisse vous joindre directement (certains ne l’ayant pas fait n’ont pu être contacté et nous nous en excusons).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

joaben 22/03/2013 12:10

c'etait juste pour vous taquiner ... et ca marche !
En tant que grand machin ... la glef, si tu savais ...
en fait c'est depuis le debut que je suis à vos côtés et approuve, mais aussi pratique la "resistance" maçonnique avec le sourire.

Nous nous sommes opposés non pas sur l'essentiel maçonnique, mais sur des dérives "beaufs" qui, helas, émaillaient aussi votre démarche.

Et comme tu le rappelles, la FM est universelle, c'est pourquoi les côtés "regionaux" me semblent hors sujet et facteurs e dissension absurdes ! Nous avons plein de raisons de nous disputer
autres.
Je vous propose la dimension européelnne, gratuite. ca vous pose problème ?
Trêve de taquineries !
Il y a à faire ! On se rappelle ? j'aimerais que nous rapprochions nos experiences !

Bonobo 22/03/2013 10:34

Mon TCF Joaben,
Merci pour tes sujetions que nous ne suivrons pas.
Comme disait Brassens, il n'est point besoin de mettre sa signature au bas du parchemin quand la parole est donnée et le bon sens maçonnique prévaut.
Nous avons suffisamment soupé des grands machins tralalaesques pour recommencer.
A part chez les partisants et pratiquants de l'ostracisme que tu connais aussi bien que nous, nous sommes reçus partout et nous recevons de même.
Pour parler ainsi de relations de villages et de troquets du coin, tu m'as l'air de savoir de quoi tu parles.
Quand à la monnaie de notre village, c'est la plus belle, nous pratiquons le troc du reconnaitre pour tel.
Pour ta gouverne, je t'informe que notre village est grand comme le monde. Peux-tu comprendre?
PS : Venir nous voir te permettrait de décrotter tes sabots.
Sans rancune.
Bonobo, la guerre à l'égo

joaben 22/03/2013 08:03

et les relations de village, c'est mieux ?
c'est vrai que le style "café du commerce" a ses amateurs ...
c'etait mon coup de griffe du matin ... en reponse au tien ...
a quand la monnaie du village ?

justin 22/03/2013 07:18

Mon cher Joaben, tu n'as pas suivi le film jusqu'au bout, excuse moi l'expression, l'immense majorité des Maçons de coeur et d'esprit, n'ont en rien à péter des relations internationales.
justin le Doux

joaben 21/03/2013 18:35

vous voulez être reconnus internationalement ?
Adherez donc à GLEF Grand Lodge of European Federation ! C'est gratuit !

Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU