Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 08:17

Qui est quoi, qui est qui !...

 

C’est un Maçon, un  vénérable, un respectable, un très « quelque chose », un grand « autre chose »,…etc.…

 

Un Maçon, un vrai, un faux, un régulier, un irrégulier, un reconnu, un non reconnu, un maçon de cœur, un maçon sans tablier, un usurpateur, un maçon qui appartient à une obédience, un maçon libre dans une loge libre,…etc.…

 

Une chatte n’y retrouverait pas ses petits !

 

Les définitions que l’on donne entre nous, à un maçon, peuvent être diverses et variées ; nous étions même pratiquement obligés, toutes ces dernières années, de dire pour être compris :  « c’est un vrai maçon » quand on voulait parler d’un frère pour qui on avait de l’estime, sinon le doute pouvait être permis.

 

C’est quand même incroyable, nous étions arrivés à un tel point de décomposition de la Franc-maçonnerie que le qualificatif de « Maçon » devait nécessairement être complété par un label supplémentaire. On ne pouvait plus vraiment reconnaître comme frères tous ces hommes imbus de leurs titres, de leur prétendu pouvoir, qui au nom de l’ordre tentait de s’imposer pour nous diriger. Tout le monde se rappelle ces discours pontifiants que nous étions obligés de subir de la part de personnes que l’on ne respectait absolument pas, les Maçons de « base », pour la plupart, n’étant pas complètement dupes.

 

 

C’était tout le contraire de ce que l’on pouvait imaginer pour définir ce que doit être un Maçon : un homme libre,

           

--- Qui sait prendre du recul sur les futilités (titres, décorations, ornements…etc.),

--- Qui laisse à leur vraie place les métaux, à savoir, en dehors du temple,

--- Qui tente de s’améliorer, tant que faire se peut, en respectant les valeurs de la Maçonnerie,

--- Qui essaie de devenir le plus « sage* » possible, c’est bien le travail de toute une vie,

 

Et au bout, l’ultime récompense : être reconnu comme « Frère » par ses pairs !

 

*Tout rapprochement fait avec le qualificatif de « très sage » serait purement fortuit.

 

Les reconnaissances « bidons », distribuées comme des bons points, par des gens qui n’ont aucune espèce de qualifications à le faire (données par le GADLU sans aucun doute), à des institutions qui ne respectent pas nos valeurs essentielles, mais qui se sont progressivement bâties en « organes » de pouvoir, ou qui le pensent, c’est insensé et pitoyable.

La GLNF avec toutes ses dérives serait toujours considérée comme régulière et reconnue dans le monde entier si françois - pour cela qu’il en soit grandement remercié - n’avait pas commis les pires outrances. La meilleure preuve des dérives profondes, de la transformation des buts poursuivis par la Franc-maçonnerie des origines, c’est la manie de reconstruire et perpétuer à l’identique toujours les mêmes erreurs. Tout cela en s’appuyant sur les ressorts de la flatterie, sur des mots creux (l’ordre, il faut un chef de droit divin sinon c’est le « bordel », tu seras reconnu, pense à ta carrière, c’est bon pour les affaires…etc.), c’est le triste constat que l’on peut faire.

 

La GLUA s’est attribuée des compétences en matière de reconnaissance, reconnaissance de quoi au fait ? Le résultat n’est pas brillant, c’est le moins que l’on puisse constater.                                                                                                                                                    Au fait au nom de quoi :

 

--- de l’ancienneté ? L’étude de notre histoire prouve qu’elle s’est contentée de reproduire ce qui se passait ailleurs depuis très longtemps.

                                               --- d’une compétence reconnue ? Ce n’est pas le sentiment partagé par nos frères issus de la GLNF.

                                               --- d’une exemplarité sans faille ? Nos Frères anglais eux-mêmes ne le prétendent pas.

 

On pourrait donc parler d’usurpation de droit !

 

A la Grande Loge Européenne de la Fraternité Universelle, nous avons été très tôt contaminés par les écrits d’un Frère, passé aujourd’hui à l’Orient Eternel, Bruno Etienne, qui affirmait qu’une Obédience ne pouvait être qu’une structure horizontale, c'est-à-dire au milieu des Loges et à leur service.

En Maçonnerie la structure essentielle est la Loge et les Frères appartiennent à celle-ci. Ceux qui ont organisé des systèmes pyramidaux, en les compliquant, autant que faire se peut, (un zeste de hauts grades par ci par là), ne l’ont pas fait par hasard mais de manière très réfléchie. Ceux qui affirment donner le pouvoir aux Loges en faisant cotiser, généreusement, directement les frères à une obédience, sont de joyeux plaisantins. Qu’ils assument au moins leurs actes, les structures qu’ils bâtissent ne déplaisent, pas le moins du monde, à beaucoup de gens et ils ont de bonnes raisons de le faire puisqu’ils trouvent de nombreux disciples qui sont heureux de cotiser pour en faire partie.

 

Pour nous, ce n’est pas cela que nous avons souhaité trouver en Franc-maçonnerie et nous avons fait le choix de revenir aux valeurs que celle-ci prône dans ses écrits d’origine.

Nous ne sommes pas meilleurs pour autant, nous devons être vigilants mais au moins nous avons un rêve que nous faisons tout pour atteindre.

 

Notre seul but, pouvoir dire de chacun de ceux qui ont fait le choix de nous rejoindre, c’est un Frère ! Et là, aucun besoin de qualificatif !

 

 

 

 

guinguingoin

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU