Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 08:16

Pourquoi virer françois ?…

 

 

         C’est bien maintenant la question à l’ordre du jour, pourquoi virer françois ?

 

         Si c’est pour se jeter à nouveau dans la « gueule du loup », certainement pas, nous l’avons « moult » fois affirmé, nous n’avons pas fait, entre guillemet », la « révolution », pour accoucher d’un système qui aurait en lui les germes des mêmes tares. Au Mont Gargan on ne « roule » pour personne et cela nous donne une grande indépendance d’esprit.

 

         Si c’est pour créer une obédience qui sera réellement maçonnique, avec des garde fous efficaces et définitifs, oui !

 

          Cette indépendance d’esprit énerve certains, qui souhaiteraient  ne voir qu’une seule tête, et n’entendre qu’une seule parole au nom de l’opposition, certains commentaires acerbes nous le prouvent bien. Pour nous, l’opposition est multiple et variée et il nous paraît logique que toutes les tendances puissent s’exprimer librement. Ce qui est pour nous, le vrai combat : obtenir qu’à terme les Loges puissent voter pour choisir leur avenir maçonnique et élire ceux qui les dirigeront demain. Il nous paraît également essentiel que les frères avant d’adhérer à tel ou tel « système » obédientiel en connaissent tous les avantages et éventuellement les perversions qu’il pourrait engendrer.

 

         Il est bien évident que le combat n’a que trop duré, et nous comprenons fort bien que pour certains, voir les opposants à françois s’affronter avant le départ de celui-ci est perturbant.

 

         Le problème, c’est que pour les opposants à françois, se pose maintenant la question pour nous, essentielle, quelle Maçonnerie voulons nous pour demain ?

 

         Pour ceux qui souhaitent un fonctionnement analogue, des chefs auto proclamés, un système pyramidal où tout part d’en haut, ce qui est, bien sûr, pour nous, une absurdité, tout baigne ! La majorité des projets qui nous sont présentés ont pour corpus commun de prévoir des hommes providentiels désignés d’office aux affaires. Evidemment, tout cela nous sera vendu de manière très présentable et en lâchant un peu de lest, rassurez-vous avec la Loge présentée comme quelque chose de très important pour eux. Mais nous, nous préférons pouvoir juger sur pièce et garder un oeil sur la suite des évènements.

 

         Pour ceux qui rêvent d’une obédience, où il y a des contre pouvoirs réels, où la Loge a la place prédominante, où les « chefs de l’ordre » sont les VM et non pas des dignitaires qui se sont reconnus comme exceptionnels entre eux, entre gens de bonne compagnie, le combat n’est certainement pas fini.

 

         Le débat, qui pourtant est essentiel : quelle structure juridique peut nous protéger le mieux contre les dérives que nous avons vécues ? C’est bien évidemment une structure fédérative, et le plus simple pour ceux qui n’en veulent absolument pas, c’est surtout de ne pas l’engager et de déclarer d’une manière péremptoire : « Une structure fédérative c’est le bordel » ; en disant cela, c’est mépriser et insulter gravement les frères qui ont une haute idée de ce que doit être une obédience maçonnique.

 

         Nous voyons des hommes de par le monde, qui combattant pour la liberté, préfèrent la mort à l’humiliation, et nous maçons, bien sûr, toute proportion gardées, nous ne devrions pas avoir le même idéal de liberté pour notre institution, nous ne devrions pas avoir besoin d’un grand bol d’air pur ?

         Nos pères fondateurs n’ont certainement pas rêvé d’avoir crée une institution où les membres seraient des moutons bêlants, soumis à une autorité non choisie, ils ont voulu que la Franc Maçonnerie rayonne, non pas par son organisation mais par la personnalité rayonnante de tous ses membres.

 

         Avouez que pour l’instant, on est loin du compte, à la GLNF!

 

         Il est tout à fait exact, que jusqu’au début des révélations sur les pratiques  de nos dignitaires,  quand ceux-ci avaient coutume de dire : « les frères ne veulent surtout pas d’un système fédératif, ils veulent des chefs qui leur disent ce qu’ils doivent penser et faire », ces fortes paroles étaient souvent approuvées par beaucoup qui ne cherchaient pas trop à les analyser. Il suffisait d’ajouter ; « au GO c’est le bordel », alors là, l’orateur était sûr de son succès !

 

         Qu’en est-il vraiment aujourd’hui ? Affirmer cela, est nous prendre pour des « cons » ! Après un débat honnête et approfondi, sur les avantages et inconvénients des deux formules, je ne suis pas du tout certain que les frères  adopteraient à une énorme majorité le système centralisé. De toutes façons, ce débat doit avoir lieu, c’est notre conviction ! C’est peut-être un vœu pieu, car trop de frères sont dans une logique de prise de pouvoir pour le pouvoir ; de plus, ils sont certains d’avoir raison pour tout le monde ; ils vont donc tenter de l’occulter par tous les moyens possibles. Je peux vous donner la recette : nous marginaliser, nous faire passer pour des « bouseux » ne représentant qu’une extrême minorité, faire donner les chiens de garde, déclarer, de manière convaincue, que  c’est une proportion très faible de frères qui veulent être des maçons libres et responsables, que nous voudrions le désordre (ah bon, quelle ineptie !), que nous n’y comprenons rien, que ceux qui oeuvrent pour notre bonheur savent mieux que nous, ce qui est bon ou pas, pour nous le donner ! 

 

 

         Notre originalité, c’est que nous, nous  respectons tous les opposants, mais nous ne croyons plus du tout au : « faites nous confiance », « on pense pour vous », « on fait au mieux », « on va faire votre bonheur », « il fallait bien faire quelque chose »,…etc., nous préférons et de loin être des acteurs de ce que sera notre bonheur et notre devenir maçonnique.

 

         Beaucoup considèrent que la Maçonnerie est un champ de pouvoir comme un autre, et pour eux, toutes les démarches à caractère politicien, sont tout à fait normales et admises, pour nous, décidément non ! La Franc Maçonnerie mérite autre chose, elle mérite mieux. La Franc Maçonnerie ne doit pas être une arène politique avec des militants qui aveuglément servent les intérêts de tel ou tel champion, avec l’espoir d’en retirer un strapontin au moment de la distribution des prix !

 

         Tant qu’à faire, après deux ans de combats, prenons le temps de réfléchir et de peser le pour et le contre,  ne tombons pas, par facilité dans les bras de quiconque, si la solution proposée ne nous convient pas totalement.

 

         Nous l’avons déjà dit, il y a danger à traiter avec le diable, on s’y brûle les ailes, c’est pourquoi nous préférons choisir une voie beaucoup plus sûre et faire confiance à la sagesse et à la responsabilité des VM et des représentants des Loges pour décider ce qui sera demain le meilleur pour nous ; faudrait-il encore qu’ils puissent vraiment le faire en connaissance de cause et cela ce n’est pas certain.

 

         Le « demain, on rase gratuit », très peu pour nous !

 

 

 

 

guinguingoin

             = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Télécharger le modèle de déclaration de la loge (sans suspension de liens avec la GLNF)

Télécharger le document explicatif sur les associations maçonniques.

Télécharger les statuts d'associations proposés par le Mont Gargan pour la loge.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

H CHEVAL 10/10/2011 22:47


La synthèse du commentaire n° 8 mérite considération et applaudissements. Merci à lui.


Paracelse 10/10/2011 17:48


Mon TCF Popaul, bien vuh!!!
Tu viens de résumer parfaitement la situation, merci.


Gaston 10/10/2011 11:23


Pyramide est retrouvé et il réapparait plus vénéneux que jamais !
Appréciez le ton autoritaire et directif du monsieur : ralliez-vous ou partez.
Et c’est le même qui traite souvent les autres de donneurs de leçons.
Mon pauvre Pyramide, je vais te donner au moins une bonne raison de ne pas entrer dans l’ULRF.
C’est qu’on ne veut pas s’y retrouver avec des individus comme toi.
Gaston.


popaulvuh 10/10/2011 10:24


Résistance ou Résurgence ?

L'homme ne grandit jamais tout à fait et reste un enfant jusqu'au jour où il prend conscience de l'imminence possible de sa mort. C'est sans doute à cause de ce double aspect des choses que nous
aimons nous créer des héros et, mieux encore, rêver de vivre à notre tour les grandes heures de bravoure plus ou moins réellement vécues par nos ainés. Aussi est-il à la fois paradoxale et logique
que des "cherchant de vérité" se pensent en tant que libérateurs de leurs propres fantômes intérieurs.
Mais franchement, aller jusqu'à se prendre pour Jean Moulin quand il s'agit seulement de tenter de remédier aux dérives, librement acceptées, de notre Institution reflète quelque chose de puérile
qui frise l'indécence, sinon la démesure, la fameuse "hybris" des grecs, et dont notre siècle est friand.

Revenons aux choses simples, sans parti pris ni méchanceté.
Depuis 1997, le système de fédération de Loges (des anciens statuts de 1986) a été abandonné au profit d'un centralisme voulu et accepté, qui fait de chaque Maçon de la GLNF un membre directement
et personnellement rattaché à l'Obédience. C'est ainsi que la réforme a été "vendue" à l'ensemble de ceux qui étaient censés diriger la Maison : Plutôt que d'appartenir d'abord à une Loge autonome
et possédant la personnalité juridique fédérée au sein de la GLNF, il nous été offert un phénomène de maintien de l'ordre connu, ailleurs, sous le vocable de "centralisme démocratique", lequel
permet dès lors l'émergence d'une bureaucratie vigilante et tatillonne en même temps que d'une faune d'apparatchiks, nationaux et provinciaux, se poussant du coude pour parvenir aux honneurs. Et
cela a duré quand même 12 ans!
Soudain arrive, de manière pas plus illégale que ses prédécesseurs, un 3ème GMN qui casse un certain nombre de codes et de réseaux pour en faire émerger d'autres, d'ailleurs guère plus scandaleux
que ceux qui avaient cours jusqu'alors, telle la "pompe Afrique" et les officines "barbouzardes". La seule différence avec le passé fut que, comme dans la vraie vie, certains nantis d'hier se
retrouvaient les cocus d'aujourd'hui, et que les choses se déroulaient au grand jour, à cause, en particulier, de ce que les outils de communication actuels n'ont plus rien de commun avec les
vieilles Ronéo, le téléphone à cadran ou le Minitel à pédales.
Si l'on ajoute à cela un afflux massif de nouveaux recrutés de la dernière génération des Iphones, et une carence criante de formation aux principes fondamentaux de la Maçonnerie, on a tous les
ingrédients pour faire sauter le couvercle de la chaudière, qui, "sagesse maçonnique" aidant, n'avait pas été dotée des soupapes de sécurité nécessaires. Il a suffi alors que 4 ou 5 "Grands"
mamamouchis, ayant fomenté leur coup de longue date, jettent leurs tabliers sur le pavé mosaïque (bravo pour l'espace sacré et les leçons aux Apprentis) du SGC auquel ils appartenaient, pour que
"la goutte d'eau mette le feu aux poudres". Après c'est un jeu d'enfant de gérer le bordel (en 68 on appelait cela "l'agit-prop") et de faire tout le ramdam suffisant pour que cet incident soit
"médiatisé" avec l'outrance que l'on connait. Les vannes étant ouvertes, des torrents de bouillasses se sont déversés à l'extérieur même de la famille, donnant ainsi libre cours aux leçons mal
apprises, qui évidemment plaident ainsi en la faveur des enseignements de notre Ecole de Sérénité…
Et voilà qu'au milieu de ce fatras de ruines nauséabondes, se lèvent la même nomenklatura d'hier et d'avant-hier, qui vient nous expliquer comment ses membres éminents et dorés sur tranche vont
remettre sur pied l'immeuble qu'ils ont eux-mêmes contribué à détruire… Avouez que c'est plus fort que de nouer des spaghettis pour en faire une chaîne d'union, et qu'il faudrait être un peu
couillon pour donner sa confiance aux pseudos vierges, qui nous chantent des cantiques dont nous connaissons toute la malfaisance des couplets.
Et, à mon sens, puisque "Révolution" ils veulent et Bordel il y a, allons jusqu'au bout du chemin, franchissons le Rubicon, "du passé faisons table rase", et reconstruisons une Obédience nouvelle
avec, surtout, de nouveaux statuts visant à une Fédération des Loges. Mais de grâce, pas avec "les hommes providentiels" qui font don de leur personne à la France, se nommeraient-ils Claude, Jean,
Alain, Pierre, Paul ou François, qui nous ont menés là où nous sommes.
Ainsi, dans le monde profane, nous viendrait-il à l'idée de donner carte blanche aux banques pour changer le monde, au vu de ce qu'elles en ont fait aujourd'hui? Oui me répondrez-vous… Justement,
essayons d'être un peu plus malins, sinon à quoi bon aller en Tenue pour singer le réel.
Quant au départ de François Stifani, inévitable dans l'état où en sont aujourd'hui les choses, s'il permettra aux égos de se compter et de s'entretuer, il ne créera aucun miracle et ne résoudra
rien du tout, bien au contraire.
Quelle crédulité de croire qu'un seul homme tient tout l'édifice, et que l'union des "contre" suffit à légitimer un mouvement ! Et quelle faiblesse de l'intelligence que d'en avoir fait un
bouc-émissaire. Tant pis!

Dans cet exercice où la raison n'est plus souveraine je pense à cette citation d'Einstein : "Ce n'est pas avec ceux qui ont posé le problème que l'on peut trouver une solution". Dit comme ça, voici
qui parait simple, mais selon les points de vue, on est toujours le fautif ou le con de quelqu'un. Ainsi, pour les putschistes, le responsable c'est Stifani et lui seul, pour le GMN ce sont les
quelques Maçons de haut vol qui appartiennent au monde cosmopolite et interlope de la Maçonnerie Internationale, et pour moi c'est essentiellement tous ceux qui, après avoir accepté ou mis en place
l'organisation statutaire archi-verrouillée que l'on subi et en ont vécu largement, se lèvent pour "nous rendre le pouvoir" qu'ils entendent bien garder pour eux. Sinon on se demande bien pourquoi
ils ne se mettent pas d'accord entre eux ?

Comme on dit par chez nous, "Changer d'équipe sans changer de statut, c'est mettre un slip propre sur un cul merdeux". Et ce serait dommage d'avoir fait la lessive pour rien.


joaben 10/10/2011 09:41


Freres du Limousin.

Depuis plus de 13 mois j'approuve votre attitude claire et ferme depuis "Fidèle Amitié", attitude à la constance en contraste fort avec les louvoiements des "seule solution"s successives des
FMR-Myosotis-affidés.

A la difference des "danse du ventre" des FMR face à Me Legrand, vous avez tenu une position ferme basée sur le réel et non pas sur des lubies de connivence professionnelle ou de "courtoisie" de Me
Legrand.

Nous pouvons maintenant mesurer la gravité des conséquences de cette erreur magistrale du groupe FMR. Erreur que reconnaît volontiers maintenant Pyramide.

Examinons maintenant la derniere lettre de C. Seiler : Etonnant ! Claude pourfend maintenant ... la position FMR de janvier à septembre(selon eux Me Legrand ne pouvait pas faire d'AG sous pretexte
d'attente cour d'appel !)

Alors, Pyramide, on peut se réjouir que vous abandonniez vos lubies passées qui ont tant fait du tord à l'opposition. On pourrait aussi vous pardonner d'avoir insulté, banni, villipendé ceux qui
s'opposaient à ces erreurs !
Mais pour celà, il faudrait que vous sortiez de votre arrogance actuelle et que vous considériez votre nouvelle initiative(ULR) au regard de tous les echecs de vos precedentes initiatives et
consideriez avec un peu plus de respect ceux qui s'y opposent.

Il est vrai que vous en êtes à la 4e "declaration solennelle" differente (on se demande ce qu'il reste de solennel) pour capter les FF et les loges.

Sachant que les dirigeants ULR sont ceux qui ont amené aux déroutes précédentes ou des girouettes stifaniennes(Caire, Degeny), il de quoi se poser des questions légitimes.

Ceci dit le "fédéralisme" est-il la solution miracle à tous les problèmes ?

Il est à noter que sans "fédéralisme", sans ULR, sans MMR, chaque loge peut affirmer sa souveraineté, se libérer des pillages financiers stifaniens ainsi que des provocs des stifaniens, ceci dans
le cadre du reglement GLNF actuel et tout en restant GLNF avec droit de vote en AG.

Alors bien sûr, rappeller cette évidence me met en opposition avec ULR, Mont Gargan, MMR, GLNF86, GMP15.

Tant que chacun de ses groupes militera pour être la "seule solution" plutôt que faire l'effort de "seduire" par les atouts de sa proposition, cette rivalité se developpera au grand profit de
Stifani.

Alors, pourquoi attaquer ULR ? Et bien, ULR se reclamant de son omnipotence, de sa "seule solution", l'arrogance appelle des réactions.
Donc au lieu de clamer l' "Union" et d'immediatement reclamer allégeance à ULR comme tu le fais Pyramide, le premier geste est de considérer les autres composantes de cette "Union" et surtout de
coordonner, concerter. Est-ce supportable pour la suffisance des dirigeants ULR ? L'avenir nous le dira !

Vous avez en effet fait machine arriere sur plusieurs de vos énormes bourdes ! Ce qui est bien ! Ce qui serait mieux, c'est qu'avant d'engager de nouvelles bétises(ULR dans sa forme actuelle), vous
teniez compte de l'avis de ceux qui vous ont avertis de vos précédentes déroutes !

Toutes les loges ayant adhéré à ULR(ou MMR) selon le format d'origine(suspension des relations GLNF) seront exclues de vote en AG GLNF, et, désolé, à juste titre !


Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU