Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 07:33

 

Le Grand Cirque de Monsieur déLoyal.

La GLNF a perdu et FMR a gagné ?

Oui, si l’on s’arrête à l’intitulé du dossier présenté au tribunal qui était probablement : GLNF contre FMR car il fallait bien lui donner un nom.

Mais en réalité, c’est François S. qui a perdu et c’est la GLNF qui a gagné.

Car d’un côté, François S. défendait ses intérêts et ceux de ses acolytes, au nom d’une pseudo sauvegarde de l’obédience et, de l’autre, FMR défendait les maçons de la GLNF, au nom de ses adhérents.

Maintenant, je veux bien qu’à ce propos on dise un peu tout et surtout n’importe quoi, ce qui ne va pas manquer de se produire dans les heures et les jours qui viennent, mais il n’en reste pas moins établi que la justice de notre république vient de rejeter les arguments d’une requête absurde et indécente et de reconnaître la bonne foi de l’association attaquée.

Rendre la justice n’est pas chose facile, vous le savez bien.

Alors aujourd’hui nous devons féliciter et remercier.

Féliciter FMR, et en particulier son avocat, pour ce résultat.

Et aussi remercier le Tribunal pour ce jugement.

Je ne doutais pas un seul instant qu’au cas où il perdrait, Monsieur François S. ferait appel du jugement.

On ne voit pas pourquoi il s’en priverait : cela ne lui coûte pas un centime et il gagne encore du temps pour effacer ses traces et sauver les meubles.

Je l’ai déjà dit : il a intérêt à engager toutes les procédures possibles et imaginables pour faire durer, brouiller les pistes, énerver ses adversaires, les décourager et les inciter à commettre des excès et si possible des diffamations et des actes de violence, tout cela avec leur propre argent.

Souvenez vous : le 25 mars en AG il a chauffé la salle pour pousser les délégués à la faute, tantôt provocateur, tantôt implorant ; il a donné un faux rendez-vous en juin, en octobre il a morcelé l’AG. Le tout émaillé de bricolages des scrutins, de suspensions de FF, … etc.

Je ne fais que citer les provocations envers les écossais du REAA notamment (vraie fausse lettre du SGC, courriers incendiaires, … etc) nous en reparlerons une autre fois.

Dernièrement il manipule le SGC et le CDS qui font semblant de s’offusquer.

Toujours est-il qu’il reporte en juin 2011 la tenue de GL du 4 décembre 2010 (ainsi que l’AG de mars) et le lendemain même de cette annonce il fixe une conférence ce même 4 décembre.

Et, comme prévu, tout le monde crie comme un seul homme : « Tous à Paris le 4 décembre ! ».

Oui, certes, il faut aller à Paris le 4 décembre mais que croyez-vous y trouver ?

François S. attendant béatement que vous veniez lui secouer les puces ?

Soit il y vient quelques instants, le temps de provoquer les FF pour les faire réagir et les faire passer pour des casseurs, soit il se fait remplacer (et réaction vive des FF qui ont fait le voyage pour rien) soit il annule la réunion 48 heures avant et tout le monde s’est chauffé pour rien pendant plusieurs semaines en délaissant les autres questions d’actualité.

Si les FF s’énervent à ce moment là, ce sera pour François une justification de plus à l’AG pluri-localisée, qui concentrée à Paris n’aurait pas pu se dérouler sereinement !

On a l’air de penser que François agit seul, fait selon les idées qui lui passent par la tête, dirige tout et s’occupe de tout. A-t-on déjà oublié son cabinet de collaborateurs profanes payés sur nos capitations, avocats, conseillers en communication …etc. ? A quoi servent-ils à votre avis ? Et les associés extérieurs ?

Trois jours après, le 7 décembre, jugement de la requête contre cette AG pluri-localisée.

A supposer que tout se passe bien et que François perde, il ne manquera pas de faire appel, pour les raisons déjà citées.

Il faut bien vous rendre à l’évidence : le jugement du 7 décembre ne sera qu’une étape, mais pas la fin du cauchemar.

Cela fait presque un an que ça dure, alors, en s’y prenant bien on arrivera sûrement à faire durer jusqu’en 2012.

Quand je dis « on » je pense aux « amis » de François qui se tiennent en marge du conflit et qui attendent le moment favorable pour ramasser la mise.

Avec eux, l’énorme masse du SGC et sa force d’inertie.

Vous en entendez souvent parler, vous, du SGC ? À part de temps en temps, un cri de vierge effarouchée, histoire de se donner une contenance.

Et les juridictions des hauts grades, en particulier le SC du REAA, où on retrouve les mêmes sous un autre habit ? Quelques belles déclarations et mises au point solennelles. Et après ? Après, on attend la prochaine agression pour faire la prochaine mise au point.

Et ça peut encore durer comme ça très longtemps.

François et ses conseillers ont su prendre en main le conflit. Ce sont eux qui le font évoluer.

Ils prennent les initiatives des procès en justice ou des provocations amenant l’adversaire à faire ces procès.

Il n’y a rien de plus dangereux qu’un conflit qui couve et dont on ne sait pas où ni quand va se produire le premier incident déclencheur.

Aussi pour contrôler un conflit, il faut le déclencher soi-même, au moment et à l’endroit qui conviennent le mieux. Les politiques et syndicalistes professionnels sont des maîtres de cet art qu’ils ont appris dans les mêmes écoles.

Plus prosaïquement, un de mes amis de jeunesse qui avait le coup de poing facile disait : « La meilleure des défenses, c’est l’attaque ».

En matière de provocation et de diversion combinées, la « Brève n° 54 » est un modèle du genre.

Je vous invite à la relire :

JUGEMENT DU 18 NOVEMBRE - LA GLNF FAIT APPEL

"Nous venons de prendre connaissance du dispositif de la décision des Juges de première instance,(…), déboutant tant FMR que la GLNF.

La Grande Loge Nationale Française fait appel de cette décision.

La Grande Loge Nationale Française continuera à lutter par toutes les voies de droit pour mettre fin à la campagne éhontée de déstabilisation dont elle est victime.

A cet égard, plusieurs décisions favorables viennent d'être rendues permettant de déterminer l'identité de ceux qui, sous couvert d'anonymat, salissent la Grande Loge Nationale Française."

(Communiqué de presse de Maître Olivier P., avocat de la GLNF)

= Mensonges et menaces pour nous exciter, mais qui vont être réellement suivis de chasse aux sorcières.

A PROPOS D'UNE CAMPAGNE VISANT LE SUPREME CONSEIL POUR LA FRANCE DU REAA

La GLNF s'insurge contre une campagne de dénigrement visant le fonctionnement de la structure associative du SCPF du REAA, mais visant plus certainement à atteindre les relations entre les deux Institutions.

La GLNF a subi ces derniers mois des attaques de même nature sur sa gestion financière, mettant en cause l'honnêteté  de ses dirigeants ; elle ne peut que désavouer, de la façon la plus ferme, tous les propos ou sous-entendus qui cherchent à insinuer le doute sur la probité des dirigeants du Suprême Conseil.

Aucun Frère ne doit être dupe et se laisser entraîner à donner le moindre crédit à ces ragots indignes d'un Franc-maçon sauf à se faire le complice de cette volonté de nuire de ces pseudo-frères.

Le Grand Maître renouvelle son appel à la raison et au bon sens et, fort de sa conviction dans l'avenir commun de la GLNF et du REAA, il encourage tous les Frères à se retrouver sur un horizon partagé.

C’est curieux cette manie de vouloir porter plainte à la place des copains. François avait dit qu’il déposait plainte pour faux après la publication de la vraie fausse lettre de Serge P. le précédent SGC du SCPLF du REAA, alors que c’était ledit Serge P. qui était la victime.

Là c’est encore le SCPLF du REAA qui a le rôle de victime et c’est le GM de la GLNF qui porte plainte. De quoi je me mêle ! Le SGC Jean-Luc F. est pourtant majeur. Et il doit bien se douter d’où proviennent les agressions.

Encore de vraies fausses lettres de diffamation ?

Édifiant, n’est-ce pas.

PROVINCE AUSTRASIE CHAMPAGNE-ARDENNE

Le Grand Maître conduira la Cérémonie d'Installation du nouveau Grand Maître Provincial, le TRF Georges D., le samedi 27 novembre prochain à 10 h 30, C…… M…… de la P…, place M……… G……… à Verdun.

En clair : « Avis à la population : notez bien la date, l’heure et le lieu et venez tous me huer à Verdun. », (petite répétition du rendez-vous du 4 décembre suivant).

Pour revenir au jugement du 18 novembre, ne pensez-vous pas que le GM devrait consulter le Conseil d’Administration avant de faire appel ?

Oui, il le devrait, même si d’aucuns peuvent considérer qu’il n’y est pas règlementairement tenu.

Il ne s’agit pas de défendre la GLNF contre une attaque extérieure mais d’une affaire entre le GM et des membres de la GLNF (une poignée de mutins diront-nous). Ce n’est pas du tout la même chose. L’affaire est sérieuse, grave même.

Alors que va faire le Conseil d’Administration ? Exactement ce qu’il a fait jusqu’ici : rien.

Voyons, messieurs Claude, Jean-Charles et François, vous dirigez tous trois l’obédience et la sagesse préside n’est-ce pas ? Vous êtes donc solidaires mes chers.

Et notre Jeannot GMP, DGMH et membre du CA lui-aussi, cette démission dudit CA qu’il annonce confidentiellement aux uns et aux autres depuis des mois, c’est pour quand ?

Demain ? Non, demain c’est trop tard ou trop tôt. Maintenant il ne peut plus se défiler, il n’a qu’une alternative : soit désavouer officiellement François tout de suite pour se sortir d’affaire, soit se taire et être son complice.

J’en dirai autant des OOP et autres légitimistes. S’ils continuent à soutenir François officiellement ou passivement en se taisant, ils passeront pour complices de toutes les actions du trio de GM et anciens GMM et je crains bien que, dans les prochaines semaines, on trouve vraiment beaucoup de cadavres dans les placards ici et ailleurs, en Afrique entre autres. Ils pourront toujours dire « On ne savait pas » ou « On ne se doutait pas », maintenant plus personne ne les croira.

Et vous VMM et FF des LL, que faites-vous ? Toujours rien ?

Vous allez laisser le temps passer et la GLNF s’enliser un peu plus et vous avec ?

Vous laisserez encore un peu plus vos FF se faire traiter comme du bétail que l’on cède contre paiement, se faire humilier, suspendre, radier et traîner en justice avec l’argent de vos cotisations ?

Qu’attendez-vous de plus ?

Trouvez-vous quelque satisfaction à laisser perdurer cette situation ?

Je le répète même si ça dérange : seule la réaction massive des LL peut sortir la GLNF de cette impasse et empêcher définitivement François et ses acolytes de nuire. ( relire )

Quand je dis réaction je ne parle pas de violence mais de désobéissance.

Ne donnez plus l’entrée de votre L à aucun F. en tenue d’officier actif ou passé et la machine infernale s’arrêtera toute seule.

Sans les OON, OOP, GMMP, François S. n’est rien.

Vous le savez et vous savez quoi faire.

Alors faîtes-le et vite.

Et dès votre prochaine tenue, mettez donc chacun 1 € dans le TDLV que vous partagerez équitablement entre l’obédience GLNF et cette association de défense de la FM régulière que l’on nomme FMR, soit : 1 centime pour la GLNF et 99 centimes pour FMR.

Le TDLV doit bien servir à venir en aide aux francs-maçons qui en ont besoin n’est-ce pas ?

Petit calcul simple : 0,99 € X 20 000 = 19 800 € par mois, pour les frais de FMR tant que François sera GM.

(Il n’est pas interdit de donner plus.)

Pour envoyer le chèque vous trouverez bien l’adresse sur le site.

Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin et merci de ce que vous ferez pour FMR qui le mérite bien.

Zorbec Legras

19 novembre 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gentil Sceptique 19/11/2010 10:16


Panier de crabes
Le crabe est en littérature symboliquement associé à l'idée de menaces, d'intrigues, voire d'effroi.
Si on ajoute à cela la vision concrète de ces crustacés pêchés à l'aide de casiers, grouillants et menaçant l'imprudent pêcheur non aguerri aux techniques de préhension de leurs pinces acérées, on
a une image assez réaliste de ce que désigne l'expression.
Si les crabes ne sont pas à priori dangereux les uns pour les autres et peuvent se cotoyer sans pour autant s'entretuer, il n'en est pas de même pour les hommes que l'on désigne par cette
expression : chacun d'entre eux s'avère être un danger pour l'autre, qu'il s'agisse de menace physique ou psychologique.
Hypocrisie et traîtrise se mèlent dans la nasse de ce panier qui n'a plus rien de gastronomique et en ce qui nous concerne, plus rien de maçonnique.
Diviser pour régner est la devise du roi des crabes.
C'est fini pour aujourd'hui, bientot, je vous parlerais de la vie des requins.
Gentil sceptique


Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU