Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 10:59

 

La liberté, sous « contrôle » ?, du Maçon...

 

 

         Un homme libre est un homme qui s’assume en toute circonstance, qui est capable de juger ce qui est bien pour lui, sans que papa ou maman, vienne en permanence, lui dire ce qu’il doit faire et surtout qui il doit fréquenter.

 

         Et pourtant, qu’en est-il de la liberté des Sœurs ou Frères au sein de leurs obédiences réciproques ?

 

         Les situations sont nombreuses et variées, c’est selon !

 

         Selon le bon vouloir des potentats nationaux ou locaux. Dans certaines régions, les Sœurs ou Frères se déplacent et se rendent visite assez naturellement, dans d’autres endroits, ce n’est absolument pas le cas.

 

         Quelle tristesse parfois, de voir une Sœur ou un Frère (qui a dépassé la cinquantaine, on dit parfois que la sagesse s’acquiert avec l’âge), qui n’ose même pas saluer au nom de sa loge, qui n’ose même pas signer le cahier de présence alors que dans un mouvement de fierté, elle (ou lui) a décidé de se déplacer et de rendre visite à des Maçons qu’elle (ou il) aime bien.

 

         Ils (ou elles) ont totalement perdu leur libre arbitre, leur liberté.

 

         Mais oui, en 2014, après tous les événements qui se sont déroulés au sein de certaines obédiences, où toutes les Sœurs et Frères se sont aperçus des tromperies (librement acceptées par beaucoup) sur la marchandise, et ont appris à quoi servaient réellement leurs capitations, l’usage qui en était fait, les prises de position, plus ou moins politiques décidées en leur nom, les choses sont pourtant restées en l’état.

 

         Que dire, quand un « gourou » local, interdit à ceux qui le suivent, de ne pas se déplacer où ils le souhaitent, de ne pas visiter telle ou telle loge ? Peut-on parler de comportement, à la limite, sectaire ?

 

         On est effectivement, bien sûr, à l’extrême limite d’un comportement sectaire ; pourtant, comment le Maçon, supposé par définition un homme (ou une femme) accompli, bien dans sa peau, sachant prendre du recul par rapport aux vicissitudes de la vie, accepte t’il de tels dictats ? Mais pourquoi de tels « ordres » sont-ils donnés, alors qu’ils sont complètement à l’opposé des valeurs supposées défendues par ceux qui dirigent les Loges ou Obédiences ?

  • Pour le « Pouvoir ?

  • Pour avoir un sentiment de puissance ? Rendez vous compte, des hommes ou des femmes, souvent peu considérés dans leur vie familiale ou professionnelle, peuvent se permettre en maçonnerie, d’intervenir dans la vie des autres, quels que soient par ailleurs leur âge, leur rang social ! C’est le top du top !

  • Une autre raison : éviter, également, à ceux qu’ils ont récupéré sous leur influence, de ne pouvoir aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs ! Chacun gardant jalousement ses ouailles.

 

         Nous apprenons, que deux dirigeants d’obédiences ont signé un accord (article paru sur le blog la lumière) :

 

« Le 18 février 2014, les Grands Maîtres du GODF et de la GLAMF, Daniel Keller et Alain Juillet, ont signé un « Protocole Administratif » dont je révèle ci-contre la photo… et dont l’article 3 a fait bondir plus d’un frère. Très classiquement, les articles 1 & 2 prévoient une communication réciproque des radiés, des exclus, des refusés et des demandes de transfert (afin d’éviter que les planches pourries aillent se recycler chez le voisin).Plus sensible, en ces temps où le PMF (Paysage maçonnique français) est bien malmené, l’article 3 autorise les frères des obédiences à se visiter(sous-entendu en tenue).

Un scoop ?Comme me le disent des observateurs du côté de la Rue Pisan ou de la Rue cadet ? La GLAMF jouerait-elle un double-jeu, ferme au sein de la Confédération avec la GLDF pour refuser les visites avec les irréguliers (GODF, FFDH…) et acceptant dans le cadre d’un protocole secret les visites avec le GODF? Que nenni !Alain Juillet m’a expliqué qu’il faut bien lire la fin de la phrase : « …dans le respect des règles en vigueur dans chacune d’entre elles. » En clair, l’article 3 indique bien que les intervisites sont possibles (en théorie)… mais comme le règlement de la GLAMF l’interdit… les intervisites ne sont pas possibles. Le protocole énonce donc un principe d’intervisite libéral… laissant la possibilité à chaque obédience de mettre son veto, ce que la GLAMF fait bien évidemment. »

         Nous pouvons parler là, sans aucun doute, de « haute stratégie » prétendue maçonnique !

 

         Lorsque l’on affirme, avec force, qu’il n’y a pas de prosélytisme en Maçonnerie, rien n’est plus faux ; dans certaines associations, la chasse aux clients est réelle, même si elle n’est pas assumée. Pour en être convaincu, il suffit d’écouter les dirigeants de certains « systèmes » qui, à tout bout de champ, parlent au nom de leurs troupes, en signalant systématiquement, leur effectif pour se donner le maximum d’importance.  

 

Un certificat de « bon maçon » au nom du nombre, il faut oser le faire !

 

Fort heureusement, aujourd’hui, de nombreux Frères ou sœurs commencent à assumer leur statut de Maçons (ou Maçonnes) et revendiquent la liberté de voir qui bon leur semble, sans tenir compte des misérables tentatives de ceux qui essayent de les en empêcher.

 

         C’est rafraîchissant de constater un tel état d’esprit !

 

         De nombreuses Sœurs et Frères ont, aujourd’hui, compris où était exprimées les vraies valeurs de la Franc-maçonnerie, où elles étaient pratiquées et ne veulent plus suivre aveuglément des consignes données par des gens qui n’ont aucune espèce de droit à le faire. Cette prise de conscience se propage de manière inéluctable, quelles que soient les tentatives de pseudos gourous, de garder leur pouvoir sur leur clientèle.

 

         La liberté est une valeur qu’un Maçon n’a pas le droit de spolier à quiconque, et encore moins à un autre Maçon.

 

 

 

guinguingoin

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lacalle 02/05/2014 11:33

Voila se que un frère ma répondue
Hervé Boissonade Je pense que la theorie du fion et l'elasticite de la conscience est une reponse a ta question. Je trouve qu'au sein des loges on n'accepte n'importe qui et n'importe quoi sans
reflechir a la fragilite psychologique des candidats sur le moyen terme... Enfin je pense que nos hierarchies ne savent pas faire face aux situations conflictuelles qui imposent l'ordre et la
hierarchie. C'est pourquoi nous avons des mini despotes au pouvoir

Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU