Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 10:11

 

« Heureux, qui comme Ulysse a fait un long voyage… »

 

 

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine
.

Joachim du Bellay

 

La relecture de ce poème de Joachim du Bellay nous fait penser à notre propre situation, et à ce que nous vivons avec notre retour en Maçonnerie de tradition.

C’est vrai que nous avons fait un long voyage au cours de ces dernières années avec plein de rencontres passionnantes, beaucoup de joies mais aussi avec quelques déconvenues et le sentiment amer de nous être fait souvent berner.

Puis, nous avons crée notre propre obédience, qui nous aide à préserver nos valeurs tout en nous permettant de nous retrouver, une obédience qui respecte les Loges et les Frères qui les composent.

A l’arrivée, quel sentiment de plénitude de se retrouver chez soi, avec les siens, les Frères que nous estimions le plus. Nous avons pu mesurer toutes les dérives que peut engendrer l’ambition ; nous avons pu voir de quoi les hommes sont capables lorsqu’ils se laissent corrompre par le pouvoir et les facilités que celui-ci permet.

Quelle formidable expérience avons-nous emmagasinée ! Nous connaissons maintenant, parfaitement les écueils à éviter, par exemple, la construction pyramidale que prônent certains pour structurer les obédiences, c’est automatiquement, à terme, la porte bien grande ouverte à toutes les dérives possibles.

Nous sommes revenus de notre grand voyage, espérons-le, avec plein d’usage et raison, mais sans aucun doute avec une sérénité retrouvée.

C’est vraiment un très grand privilège de travailler à nouveau, avec des Frères en qui on a pleine confiance.

 

  « Dans les yeux d’un jeune Maçon brille la flamme, dans les yeux d’un ancien brille la lumière » 

                                                                           

« Heureux, qui comme Ulysse… »

 

 

 

 

guinguingoin

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bonobo 08/09/2013 11:06

APRES AVOIR LONGTEMPS ERRE SUR LE RIVAGE

Après avoir longtemps erré sur le rivage
Où l'on voit lamenter tant de chétifs de cour,
Tu as atteint le bord où tout le monde court,
Fuyant de pauvreté le pénible servage.

Nous autres cependant, le long de cette plage,
En vain tendons les mains vers le nautonnier sourd,
Qui nous chasse bien loin ; car, pour le faire court,
Nous n'avons un quatrain pour payer le naulage.

Ainsi donc tu jouis du repos bienheureux,
Et comme font là-bas ces doctes amoureux,
Bien avant dans un bois te perds avec ta dame :

Tu bois le long oubli de tes travaux passés,
Sans plus penser en ceux que tu as délaissés,
Criant dessus le port ou tirant à la rame.
JOACHIM

Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU