Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 19:39

françois c’est fini…

 

         françois, c’est fini, et dire que c’était., c’est beau comme le titre d’une chanson, mais est-ce bien totalement exact ?

 

Blog de l’express :

 

« Communiqué du Grand Maître de la GLNF : « J’y suis, j’y reste » !

le 29 janvier 2011 10H02 | par

François Koch

Contrairement à ce qu’ont affirmé ses détracteurs (comme il les appelle) après avoir lu l’ordonnance du Tribunal de grande instance de Paris en date du 24 janvier, Stifani ce n’est pas fini !

Dans un communiqué envoyé hier à à ses Grands Maîtres Provinciaux, François Stifani affirme : « J’exerce ma fonction de Grand Maître en toute plénitude. Ce point ne fait aucun doute, y compris dans l’esprit de Madame l’administrateur judiciaire que j’ai rencontrée. »

L’argument de François Stifani est simple : le Président de la GLNF est de droit le Grand Maître de la GLNF… et il n’a démissionné QUE de la fonction de Président. Que voilà un joli travail de réflexion pour les juristes : comment peut-on démissionner d’une fonction de Président qui ne semble pas avoir de mode de désignation autonome ? Comment le Grand Maître peut-il démissionner d’une fonction que les statuts de la GLNF lui donnent de droit ? D’autant plus que la décision du TGI du 7 décembre de distinguait pas, en toute logique, les fonctions de Grand Maître et de Président.

François Stifani a-t-il bien interprété ce que lui aurait dit Maître Monique Legrand (l’administrateur judiciaire)  ? Cette dernière rencontrera-t-elle des représentants de FMR-Myosotis et leurs avocats et que leur dira-t-elle ?

VOICI LE COMMUNIQUE DE FRANCOIS STIFANI AUX GRANDS MAÎTRES PROVINCIAUX LE 28 JANVIER à 14 h 37

« Dans le contexte actuel où tout propos peut être mal interprété et où l’irrationnel peut l’emporter bien souvent sur la sagesse et la raison, nous avons un devoir d’explication sur la situation actuelle. Je vous demande à cet effet d’aller au-devant des FF de votre Province afin de leur apporter les éclaircissements qu’ils attendent. Ce qui peut nous sembler évident, l’est certainement beaucoup moins pour des FF qui peuvent méconnaître nos règlements constitutifs ou pour d’autres qui voudraient donner un sens déformé ou erroné aux décisions de justice ou aux miennes.

A ce titre, il m’a semblé indispensable de vous faire part des informations factuelles suivantes :

1.             La Grande Maîtrise n’est pas vacante . J’exerce ma fonction de Grand Maître en toute plénitude. Ce point ne fait aucun doute, y compris dans l’esprit de Madame l’administrateur judicaire que j’ai rencontrée.

2.           La présidence de l’Association est une fonction contractuellement non élective , confiée de plein droit au Grand Maître de la GLNF. C’est en raison des circonstances exceptionnelles résultant du jugement du 7 décembre dernier, que j’ai pris la décision de démissionner de ma fonction de président de droit de l’association, suivi en cela par les membres de droit et les membres nommés du conseil d’administration. Ceci dans l’attente de la décision d’appel.

3.              Cette démission purement civile a été prise afin, d’une part, de ne pas placer la GLNF en contradiction avec les bases de la régularité quant au système de désignation d’un Grand Maître d’une Obédience régulière et reconnue, et, d’autre part, afin d’organiser, en toute sérénité et de façon non contestable par nos détracteurs, la réunion de l’Assemblée générale civile. Elle ne préjuge pas des décisions que je suis susceptible de prendre sur le plan maçonnique devant les instances appropriées.

4.           L’administrateur ad’hoc, désigné par la justice, n’interfère pas avec le fonctionnement maçonnique de l’Obédience . Son mandat est limité au fonctionnement civil de l’association et constitue un gage d’impartialité propice à un apaisement des esprits. Mais sa mission est avant tout de protéger les intérêts de l’association et de ses membres,  notamment sur le plan financier. C’est d’ailleurs à ce titre qu’elle a pris une première mesure de sauvegarde dont Henry Sidéry vous a fait état hier soir, information suivie ce matin d’éléments complémentaires sur les modalités de mouvements des fonds de la GLNF , tant concernant son siège que les loges. L’administrateur a en en effet été alerté par une de nos banques sur le fait que certaines loges avaient vidé leur compte bancaire pour le transférer. Ce qui est un acte grave, lourd de conséquences, y compris judiciaires pour ceux qui se mettent en contradiction avec la loi.

Vous remerciant de votre engagement , affectueusement , François STIFANI, Grand Maître »

         Il a de la ressource le bougre ! il est bien gentil et il a de l’estomac, on peut lui rendre cette justice !

 

         Nous en serons débarrassé le jour où officiellement, lui et ses complices, auront quitté la scène, et là, les choses se « Corse », si l’on peut dire !

 

Lettre du GMP de Corse :

 

         « A La Gloire Du Grand Architecte De L’Univers

Grande Loge Nationale Française

Grande Loge Provinciale De Corse

Grande Loge Provinciale de Corse – Temple d’Ajaccio, av. Noël Franchini – 20090 Ajaccio

Ce qui implique en cascade que le Grand Maître Provincial que je suis et le Collège d’officiers qui

m’entoure, sommes parfaitement légitimes à poursuivre la mission qu’on nous a fait l’honneur de nous

confier, n’en déplaise à quelques nostalgiques revanchards dont le raisonnement sommaire et réducteur

conduit à parler de nous déjà a au passé.

Paraphrasant Cyrano de Bergerac je leurs réponds volontiers :

Ah non ! C’est un peu court « jeune » homme, on pouvait dire, oh dieu !bien des choses en

somme……… .

Troisièmement, l’assemblée civile de notre association n’a pas vocation à de se substituer au Souverain

Grand Comité qui procède à la désignation du candidat ratifiée en tenue de Grande loge.

Le rôle du Souverain Grand Comité reste déterminant, car seul lui a capacité a désigner le futur Grand

Maître dont le choix est soumis a ratification en tenue de Grande Loge, ce qui signifie que la marge de

manœuvre en tenue de Grande Loge est contenue dans une seule alternative : ratifier ou ne pas ratifier le

choix du SGC. Aucun n’autre mode d’élection de notre Grand maître n’est prévu par les textes, sauf à

annuler les textes en vigueur et a dénaturer notre institutions au profit de comportements profanes dont

nos détracteurs sont passés maîtres en assemblée générale.…

Voilà mes bien chers frères quelques mots d’explications qui, je l’espère, vous conforteront dans le bien

fondé de la démarche que vous avez entreprise au sein de la Maçonnerie Régulière de Tradition.

Mes propos sont étayés par ceux du Grand Maître dans les courriers joints en annexes et dont je vous

demande de prendre attentivement connaissance.

Comme lui, loin de me contraindre, ces derniers développements me rendent optimiste, car je me réjouis

de voir enfin se profiler les conditions de sortie de crise afin que nous revenions sur le chemin de la

fraternité et de l’amour dont nous n’aurions jamais du nous éloigner.

Sintimi Fraterni

Fait à Ajaccio le 26 janvier 2011,

.

Le Grand Maître Provincial

P. S.

 

         Il est gentil, il nous annonce la couleur, qu’en penser ? soubresaut ou sursaut ?

 

         Je vous invite à lire l’article « "c-est-mieux-que-dallas-et-desperate-housewife-reunis " sur le Myosotis de Septimanie.

 

          Nous avons toujours eu peur de l’effet  démobilisateur auprès des frères, par une annonce, bien évidemment, hautement espérée mais peut-être un tout petit peu prématurée.

 

         Dire qu’on a gagné, c’est dire aux frères d’arrêter le combat, de rester sans bouger et là on n’est pas du tout d’accord !

 

         Avec cette stratégie de rester sans rien faire, qui nous est abondamment vendue par les « vrais-faux » résistants, on voit bien ce qu’elle sous entend.

 

         Nous aurons gagné, lorsque nous aurons refondé notre obédience et que celle-ci et tous ses satellites seront contrôlés par des frères que l’on aura élus.

 

         Au fait, les satellites qu’est-ce qu’ils deviennent dans tout cela ? Notre administrateur n’a pas pour mission de s’en occuper ; c’est sympa, ainsi, la « croisière » continue à s’amuser !

 

         François, à terme ne peut pas gagner ; c’est totalement impossible ; trop de suspicions, trop de haine contre lui, trop de trahisons de ses proches ; par contre, il peut durer, très longtemps, grâce à des artifices juridiques et il peut compter sur l’immobilisme de beaucoup.

 

         Nous préconisons plus que jamais aux frères de se mettre hors d’atteinte de sa capacité de nuisance. Rejoignez-nous, soit en se mettant en Loges Libres, soit en Loges Libérées et fédérez-vous. De cette manière, vous pourrez continuer à maçonner en paix, en toute tranquillité et le moment venu, vous choisirez alors l’obédience qui vous convient.

 

         Nous préférons juger sur pièce par rapport à ce qui nous sera proposé le jour venu.

 

         Cela nous paraît d’autant plus nécessaire que les bruits les plus fous circulent dans nos Loges : partage de la dépouille pas encore fumante entre divers prétendants ; là, nous avons droit à plusieurs tickets, le pire même étant le passage des Loges Bleues sous contrôle des juridictions, un vieux rêve (c’est pas idiot, et en plus, les juridictions assurent beaucoup de « plaçous » !)…etc.

 

         C’est bien pour cela, que, mes frères « mutins », nous devons garder notre calme et notre indépendance d’esprit, une qualité essentielle pour un maçon, ce qui n’est pas le cas de tous afin de voir, le jour venu, quelle sera la meilleure solution pour nous et non pas pour la gloire de quelques « apparatchiks », sur le retour.

 

 

guinguingoin

 

          

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Pierre Lamon 29/01/2011 20:47


mais à la fin de l'envoi, il louche !


Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU