Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 08:33

 

 

Cette fameuse "Souveraineté", si on en reparlait...

 

 

          Cette fameuse Souveraineté, si on en reparlait un peu. Jusqu'où ces Loges, qui se disent souveraines, vont-elles bien pouvoir aller ?

 

          C'est épouvantable, pour les obédiences ayant pignon sur rue : des Loges qui se déclarent souveraines et qui vivent très bien cette souveraineté sans tenir compte des "diktats" qu'elles peuvent bien énoncer.

 

          Ces Loges Souveraines se permettent de choisir le rite qu'elles pratiquent, ne font allégeance à aucune hiérarchie autre que celle qu'elles se choisissent.

          Quelle outrecuidance !!!

          C'est inadmissible, de plus, elles se "tamponnent" complètement d'être reconnues ou pas, par ceux qui se sont arrogés le droit de dire ce qui est régulier ou ne l'est pas (ils sont pourtant, au moins, en ligne directe avec le G.A.D.L.U. ceux qui se permettent de le faire, sinon quelle énormité ce serait! ).

 

          Vous vous rendez compte qu'elles ont carrément tourné le dos à ces structures où les chefs (des gens très bien), sont pourtant décorés comme des sapins de noël.

 

 

          Les Frères ne veulent plus payer directement des capitations à l'obédience, ils estiment que c'est la Loge qui adhère à l'obédience, pas les frères ? C'est complètement fou, Affelou le dirait sans aucun doute, encore mieux que moi, c'est même complètement "OFOU" !

 

 

          Alors là, c'est un comble, elles décident avec qui elles veulent partager leurs engagements maçonniques, elles décident même de créer leur propre obédience, comment vous dites, l'O.F.U.? Connaît pas, quelle engeance !

 

          Qu'est ce que c'est que cette O.F.U., sans aucun doute une secte avec des gourous estampillés pur jus! Obédience de la Fraternité Universelle, connais pas!

          C'est vrai que le mot fraternité a été quelque peu galvaudé ces derniers temps. Manifestement, il y a confusion pour certains, les mots, entente, copinage, parfois mafia seraient certainement mieux adaptés pour définir leurs relations. La "Fraternité", universelle ou pas, ils n'en ont même pas un échantillon en magasin.

 

          Heureusement que pour ces obédiences qui possèdent des représentants, bien sous tous les rapports, des maçons les suivent sans discuter, la main sur la couture du tablier.

 

          Imaginer une Maçonnerie composée uniquement de purs Maçons, quelle horreur !

 

          Que ces systèmes soient rassurés, ils auront toujours des clients pour payer, et plus c'est cher, mieux c'est ! Cela trie, de toute façon, les manants qui n'ont pas les moyens de payer, n'ont rien à y faire.

 

          Les Frères qui composent ces Loges Souveraines ont même le toupet de créer des Chapitres de leur propre autorité, sans la "bénédiction" de quiconque, mais jusqu'où vont-ils bien aller ?

 

          "Et pourtant", comme dirait la chanson :

 

          "Ce ne sont pas les grades en tant que tels qui sont justifiés, mais les enseignements qu'ils génèrent et la réflexion qu'ils apportent"

 

          "Pour certains, cette appellation signifie que l'appartenance donne aux Frères une prédominance sur les autres. Les uns envient, les autres méprisent. Rien n'est plus injuste. Si c'était vrai, ce serait contraire à l'esprit maçonnique. Etre membre des Hauts grades ne donne pas plus de droits, mais plus de devoirs. Rappelons la place d'un Frère" de Haut Grade selon Jean Mourgues : « Elle consiste à nous savoir non plus un sujet, non plus un centre, mais un parmi d'autres, et aussi insignifiant ou aussi important qu'on voudra, un, et l'égal de tous, et à la fois unique et banal». Il n'y a d'autorité que celle que reconnaissent les Frères. Elle est le plus souvent le fruit d'un comportement modeste et fraternel."

 

 

          Sans aucun doute, ils vont continuer à travailler inlassablement, respecter scrupuleusement les rites originaux, respecter la Tradition, cultiver les valeurs véhiculées par nos fondateurs, tourner le dos aux égos et ambitions et surtout être heureux ensemble.

          Décidemment cette O.F.U. n'est pas faite pour nous, maçons d'affaires et de parades !

 

          Pour les autres, bienvenue à l'O.F.U., mes chers Frères !

 

 

 

 

guinguingoin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Croyant avoir tout compris il y a 8 ans en quittant la GLNF, à vous lire , mes Frères, j'ai la désagréable impression de n'avoir rien compris !<br /> <br /> Ne sont donc pas de vrais Maçons ceux qui s'enferment dans une secte exclusive et jalouse ;<br /> ceux qui sont au GO, ou dans une fédération type GLDF ;<br /> ceux qui sont dans un "relifting" de la GLNF style GLAMF ;<br /> ceux qui sont au DH ;<br /> celles - of course - qui sont à la GLFF ;<br /> ceux qui ont approuvé et signé la "convention maçonnique française" qui institutionnalise les inter-visites ;<br /> ceux qui ont grand espoir et travaillent à concrétiser européènnement "l'appel de Bâle ;<br /> <br /> L'union fait la force ; l'harmonie fait la beauté ; de l'écoute tolérante et pacifique des diversités et polyphonies naît la sagesse.<br /> <br /> Un serment antinomique avec un principe proclamé universel est un serment pervers qui ne saurait lier quiconque : si le Frère à qui ceci est expliqué persiste dans son aveuglement moral et<br /> métaphysique : tant pis pour lui ! Il demeure libre de choisir son incarcération, il s'en trouve désormais seul responsable.
Répondre
B
Alfred,<br /> est-ce la poule qui a fait l'oeuf ou l'oeuf qui a fait la poule?<br /> Ce sont les Maçons qui ont fait les obédiences mais :<br /> Ce sont les Maçons qui sont dépositaires de la tradition<br /> Ce sont les Maçons qui détiennent le pouvoir d'initiation<br /> L'importance d'une obédience n'a d'égale que l'importance que se donnent ceux qui la dirigent.<br /> Je ne sais pas de quelle importance tu parles :<br /> Importance en nombre, importance financière, importance en notoriété publique, etc. Toutes ces importances, les maçons de l'OFU n'en ont que faire.<br /> Fraternellement à toi<br /> Bonobo, la guerre à l'égo
Répondre
B
Mon TCF GGG,<br /> La fin de mon commentaire n'est pas passée, j'aurai du me souvenir que ton système n'appréciait pas les guillemets.<br /> Je reprends.<br /> J'en étais arrivé à :<br /> Alors je chante, je chante tout seul :<br /> Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux et laissez les s'envoler c'est beau, les enfants si vous voyez des p'tits oiseaux prisonniers, ouvrez leur la cage vers la liberté.<br /> Mon Frère, mon Ami, la liberté est inscrite dans le principe, elle est inaliénable au Maçons. IL n'est pas un homme, fut-il FM, qui puisse t'en priver.<br /> Prends ton chalumaud, fait fondre ces barreaux et :<br /> Vient, vient sur la montagne, tout près du ciel est ma maison. Vient, vient sur la montagne, la haut le ciel est beau.<br /> Mon Frère, mon Ami, tu as un geolier virtuel et tu as oublié que c'est toi qui a la clé de la cage.<br /> Tu es d'or et ta cage est de vil métal.<br /> Mon Frère, mon Ami, ne me laisse pas dans la désepérance de l'absence, j'ai peur qu'elle devienne un oubli.<br /> La lumière était dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont point reçue.<br /> Ouvrez, ouvrez la .........<br /> Vient, vient sur la .........<br /> Bonobo, la guerre à l'égo
Répondre
B
Il y a environ 1 mois, j'ai rencontré un Frère qui est aussi mon ami. Il est resté à la GLNF dans une Loge qui s'est tenue a l'écart des turpitudes stifaniennes et a su préserver l'unité et<br /> l'harmonie qui a toujours existé dans cet atelier.<br /> Nous avons échangé bien sur et nous avons tous les deux regretté de ne plus nous rencontrer sur les colonnes.<br /> Je lui ai dit que la porte de ma Loge, adhérente à l'OFU, lui était grande ouverte et que ce serait un grand plaisir de recevoir sa visite.<br /> Il m'a dit qu'il lui fallait demander à sa hiérarchie si cette démarche était possible pour lui.<br /> Je l'ai de nouveau rencontré la semaine dernière et la réponse est arrivée, catégorique : NON<br /> Quoi dire?<br /> Je suis triste, je ne sais si c'est pour lui ou pour moi, mais une chose est sure, je suis triste.<br /> Il m'a dit qu'il était bien en Loge. Je n'ai pas osé lui demander si cela lui suffisait.<br /> Alors j'ai pensé à l'oiseau en cage qui chante pour recevoir de son maître sa pitance journalière.<br /> L'oiseau en cage qui chante est-il pleinement heureux?<br /> J'en doute. Ne serait-il pas plus heureux, libre, dans son environnement naturel, auprès de ses semblables.<br /> Les barreaux de sa cage l'ont désailé et il ne connaitra plus jamais la liberté dont la nature l'a doté.<br /> Alors je chante, je chante tout seul :
Répondre
A
On ne peut-être que d’accord avec cet article , mais il faut bien reconnaitre que ce sont les obédiences qui firent que la FM a cette importance aujourd’hui .
Répondre