Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 07:02

 

 

 

Bye, bye françois, on t’aimait bien !…

 

 

       C’est avec un tout petit peu de nostalgie que nous apprenons deux tristes nouvelles (« Le Tribunal de Grande Instance de Paris a décidé le 8 avril 2014 de renvoyer dos à dos françois stifani et la glnf ») : françois est débouté de son action en justice, destinée à lui permettre de réintégrer la GLNF et la GLNF ne touchera pas les dommages et intérêts qu’elle avait demandés à françois pour les préjudices subis. Pourtant, que de très beaux voyages ces sommes auraient pu permettre de financer !

 

(« Le comportement de M. Stifani au sein de la GLNF, s’il a pu faire l’objet de critique qui ont légitimement conduit à son éviction de la GLNF, ne caractérise pas des fautes de nature à engager sa responsabilité en raison du placement de la GLNF sous administration judiciaire durant près de deux années »)

 

     françois qui nous avait tant appris sur les pratiques, les comportements, le train de vie, les manières de procéder dans la manière de gérer l’obédience - enfin, juste un petit peu, il ne faut rien exagérer - ne sera plus là pour continuer à le faire. Le « circulez, il n’y a rien à voir » est maintenant, à la grande satisfaction de ceux qui sont restés, redevenu le leitmotiv !

 

(« Le Tribunal de Grande Instance de Paris a décidé le 8 avril 2014 de renvoyer dos à dos François Stifani et la GLNF, déboutant l’ancien Grand Maître de sa demande de réintégration et déboutant la GLNF de sa demande reconventionnelle de condamnation du demandeur à 3 854 328 € de dommages et intérêts. François Stifani a juste été condamné à 5 000 € d’ »article 700 »)

 

 

         Ce qui est très étonnant, par contre, c’est le montant des sommes, astronomiques, annoncées payées par la GLNF, à l’encontre de monique legrand et de ses avocats :

 

Frais qu’a dû payer la GLNF :

 

---  768 074 € pour monique legrand,

---  582 130 € pour son avocat, stéphane Dumaine-Martin,

---  643 656 € pour le cabinet d’expertise-comptable,

---  213 241 € pour le Société Cécurity.com,

---  1 622 189 € pour les frais d’AG, 28 086 € de frais d’huissiers.

 

La compétence se paye, on est d’accord, mais alors, à ce point là, c’est sans doute une compétence tout à fait extraordinaire !

La crise n’a, manifestement, pas frappé tout le monde de la même manière !

Personne, à priori, ne conteste les montants exorbitants de ces divers honoraires, ils doivent donc correspondre exactement aux services rendus par ceux qui les perçoivent !

 

         Je dois vous avouer que ce qui est encore plus étonnant, pour moi, c’est que la trésorerie d’une obédience maçonnique peut régler tout cela, rubis sur ongles. Annoncer par la suite que tout va bien et surtout qu’il ne faut pas chercher dans les comptes passés et encore moins, parler du train de vie de cette obédience est ahurissant ; vous vous rendez compte, il y a encore des personnes qui acceptent de payer, qui approuvent, sans vouloir savoir ce qui s’est réellement passé.

 

         Quel est le but poursuivi par les Maçons ? Quelles valeurs sont supposées être l’apanage des Maçons ? A quoi doit aboutir l’expérience, le travail, réalisé par certains toute une vie, dans une obédience Maçonnique ?

 

     On comprend maintenant, beaucoup mieux, les ricanements de certains quand on parle :

---  d’un « Maçon Libre dans une Loge Libre »,

---  d’une « obédience souveraine dans une obédience qui est simplement un lien entre les Loges ».

 

      Ce sont des notions que seuls les vrais Maçons peuvent et veulent entendre !

 

Finalement, pour la justice, la seule faute de françois est d’avoir eu des rapports (incestueux ?) avec la politique.

 

 (« Les trois juges ont été relativement succins dans leurs explications, soutenant essentiellement l’argument de la dérive politique : « Il n’est à tout le moins pas contesté que diverses personnalités politiques ont été destinataires durant la présidence de M. Stifani de courriers en contradiction avec les principes apolitiques de la Loge, qu’alors qu’il était Grand Maître, il avait réuni autour de lui un groupe de personnes constituant un cabinet qui, pour n’être pas totalement secret, n’en constituait pas moins une instance de direction parallèle aux instances de la Loge régulièrement désignées et qu’il n’a pas réuni le Souverain Grand Comité conformément aux statuts »)

 

Finalement, alors que ce volet politique de la gestion de la GLNF n’était qu’une goutte d’eau (certes déjà énorme), il est absout pour le reste.

 

(« Le comportement de M. Stifani au sein de la GLNF, s’il a pu faire l’objet de critique qui ont légitimement conduit à son éviction de la GLNF, ne caractérise pas des fautes de nature à engager sa responsabilité en raison du placement de la GLNF sous administration judiciaire durant près de deux années »)

 

A bon, il n’était donc pas le seul responsable ? Quelle surprise ? Etait-il, simplement l’arbre qui cachait la forêt ?

Pourtant, il est le seul qui a été mis sur la sellette si l’on excepte, bien sûr, tous les bons frères qui ont été condamnés par de petits (tout petits, petits) « juges maçonniques».

 

       On ne le saura jamais, mais la question que beaucoup de frères se posent aujourd’hui, c’est de s’interroger sur le rôle exact joué par certains de ceux qui étaient supposés être dans la révolution ? Ils avaient, parait-il, des preuves pour tout casser et à l’arrivée, ils se sont contentés de faire partir les contestataires en créant, ailleurs, une structure, copie conforme de l’ancienne (pour être juste, en donnant un peu plus de pouvoirs à une certaine juridiction, lire le « Myosotis Occitan »).

 

       Comme cela, plus de vagues, des votes justes et parfaits, plus de problèmes, la boite à Pandore refermée à jamais. Cela sent, quand même, un tout petit peu  « l’enfumage » ! Chapeau les artistes !

 

 

         Peu importe, tous ces événements ont permis la résurgence de la Maçonnerie de tradition et pour cela nous ne regrettons absolument rien.

 

         Si l’on ne craignait pas une image hardie, nous dirions que : « le bon grain a été séparé de l’ivraie » ! Bye, bye françois, on t’aimait bien !…

 

 

 

 

 

 

guinguingoin

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • Le blog de la région Limousin Marche Périgord
  • : Le blog de la région Limousin Marche Périgord pour la Sauvegarde et la Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière
  • Contact

Blog du Myosotis du Mont Gargan

Rejoignez la GLEFU

GLEFU